Please reload

Articles récents

Le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle désavoue le projet de carrière

26/03/2018

Ce matin, la première Vice-Présidente du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a répondu à une question ouverte du Maire de Villerupt. Madame Valérie BEAUSERT-LEICK conclue sa réponse en des termes peu amènes vis-à-vis du projet de carrière-poubelle d'Audun-le-Tiche : "Les projets développés ici en matière de culture, d’habitat, de transition écologique et de mobilités doivent structurer cette vision d’avenir, contrairement à un projet de carrière clivant qui ne répond ni aux objectifs du projet de territoire, ni aux attentes de ses habitants".

 

Voici le texte complet de la réponse : 

 

"Cher collègue,
 
Notre collectivité est comme vous le savez fortement engagée dans la transition écologique qui constitue un axe fort de notre mandat. Aussi ce projet de carrière à Audun-le-Tiche interroge le Département à plus d’un titre :
 
• En tant que gestionnaire d’espaces naturels sensibles et partenaire de la profession agricole, nous ne pouvons que nous inquiéter de la pression qui serait exercée sur les espaces naturels et agricoles d’un secteur fortement marqué par les stigmates de l’activité industrielle et minière et déjà soumis à une forte pression foncière induite par la croissance économique du Luxembourg voisin.
 
• En tant que membre de l’Etablissement Public d’Aménagement d’Alzette-Belval dont nous exercerons la présidence tournante dans quelques mois, l’opportunité de ce projet d’ouverture de carrière nous pose question au regard de la réalité des besoins de matériaux exprimés à localement.
 
• A ce sujet, en tant que collectivité responsable de l’élaboration du schéma départemental des carrières jusqu’en 2015, nous ne pouvons que regretter que le schéma régional des carrières ne soit toujours pas en mesure de répondre aux interrogations qui se posent.
 
• En tant que responsable de l’entretien, de la sécurité et du développement du réseau routier départemental, le regain de circulation qu’entraînerait l’ouverture de la carrière sur une RD16 déjà engorgée est source d’inquiétude.
 
• Enfin, parce que notre collectivité a toujours fait de la co-construction avec les territoires un des principes de base de ses politiques d’appui aux territoires, nous ne pouvons pas ignorer les inquiétudes légitimes exprimées par les élus locaux et les habitants du Pays-Haut.
 
Après avoir payé le prix fort des crises sidérurgiques et minières, le territoire du Pays Haut Val d’Alzette doit aujourd’hui écrire une nouvelle page de son histoire, celle de la construction d’une agglomération transfrontalière, fondée sur les atouts du territoire, complémentaire et articulée avec son versant luxembourgeois.
 
Les projets développés ici en matière de culture (autour du festival du film italien, du pôle culturel de Micheville ou d’Esch capitale européenne de la culture 2022), d’habitat (avec la requalification des friches industrielles et des cités ouvrières), de transition écologique et de mobilités (je pense à la liaison A30-Belval) doivent structurer cette vision d’avenir, contrairement à un projet de carrière clivant qui ne répond ni aux objectifs du projet de territoire, ni aux attentes de ses habitants."

 

Merci pour votre position franche contre ce projet inepte !

 

 

Please reload

Please reload

Archives

© 2015 by COLLECTIF CONTRE LA CARRIERE D'AUDUN-LE-TICHE. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now